Julien Girardot

Marseille & beyond
Cinéma

Fidelio, l’odyssée d’Alice

Fidelio

De Lucie Borleteau.

Avec Ariane Labed, Melvil Poupaud, Anders Danielsen Lie.

Production Why Not et Apsara Films.

 

Data manager et assistant monteur.
Gestion des rushes sur le tournage en format Arriraw 2K non compressé et création de proxies, en multiformat cinémascope anamorphique et 16:9 recadré en Cinémascope 2.39

Préparation du projet de montage Avid : classement des séquences, synchro son, application d’une LUT et pré-étalonnage, formatage cinémascope des images.

 

 

 

 

 

Babis – Niccolò Manzolini

[vimeo 40654132 nolink]

Réalisation Niccolò Manzolini. Montage Julien Girardot. XDCAM 90′

En suivant d’anciennes routes migratoires, deux artistes itinérants partent donc de l’Italie pour la France, des Pouilles vers Marseille, rejouant les destins de milliers de migrants italiens de la fin du 19ème siècle aux années soixante, qu’on appelait « Babis » (crapauds.)

Ils sont marionnettistes itinérants. Le premier est d’origine italienne, le second d’origine marocaine ; l’un est musicien et danseur, l’autre conteur.

Au fur et à mesure de leur avancée, ils rendent publics les récits personnels de ces grands mouvements historiques qu’ils ont récoltés, par le biais d’un spectacle de théâtre de rue, fantastique et onirique, qu’ils jouent de lieu en lieu, de villes en villages.

À travers la fiction qu’ils incarnent, ils font revivre les migrations du passé, leurs histoires et leurs perceptions afin de provoquer réactions et prises de paroles : ils viennent s’insinuer dans le réel actuel et dans les questions induites par les plus récentes vagues migratoires, en Italie comme en France.

C’est un film, c’est un spectacle migrant.

seiperdue.org/babis.html

HipHop Stories – Queen K

Réalisation Queen K. Montage Julien Girardot. Super 16mm. Diffusion DVCAM 73′

Le documentaire de Queen K est un voyage au cœur de ce mouvement avec des portraits d’artistes, acteurs de cette culture populaire, qui parlent de leur histoire, de leurs luttes et leurs engagements…

« Hip Hop Stories » est un projet de passionnés. C’est un film qui parle des convictions profondes de ce mouvement artistique, des raisons de son émergence, des intentions qui habitent les acteurs de cette culture et de l’engagement nécessaire pour poursuivre un tel chemin artistique.

Le Hip Hop est varié, multiple et inattendu, il épouse tous les genres, rencontre tous les publics. Le film se base sur une expérience marseillaise : l’histoire de l’association, productrice du film, s’inscrit dans le paysage de cette ville. C’est aussi le lieu où vit la réalisatrice, où elle est née, où elle travaille. Marseille est un lieu de prédilection pour le développement de ce mouvement.
Les artistes qu’on retrouve dans le film: Faf LaRage, Zinzaïn, David Colas, Popo Chanel, Pone, Ysaé, Sound Musical School, Sat l’Artificier, Gil of Karkan, Seek, Bonar, Dj Soon, Stoof, Namor, Dj Creestal, Adikson, Brigitte Auligine !!

VOIR LE FILM EN INTEGRALITE SUR VIMEO

Ici finit l’exil – Kiyé Simon Luang

[vimeo 17836654 nolink]

Réalisation Kiyé Simon Luang. Montage Julien Girardot. 16mm-Super 8-Vidéo numérique. Diffusion Beta SP et DVCAM. 72′

Le film croise intimement les parcours de vie d’une famille laotienne – frère, soeur, mère naturelle, mère adoptive, cousins, cousine, enfants – qui a trouvé en France une terre d’asile dont l’autre nom est exil. C’est un portrait de la France par un enfant des colonies, de l’intérieur d’une des nombreuses diasporas venues par vagues en métropole dans le mouvement d’un vingtième siècle tumultueux. L’exil du titre désigne tout à la fois l’exil des corps, des mémoires, des pensées, des paysages, des langues maternelles et d’adoption, des lieux, des sons et des sensations. Ici finit l’exil : une histoire évadée des livres d’histoire…

http://www.polygone-etoile.com/__sacre/icifinitlexil.htm